Initiations de Marc et Bertrand



 

Nous sommes certains que l’initiation est le meilleur moyen de découvrir les Musiques savantes (dites classiques).


Mais avant de vous livrer dans les pages suivantes tous les secrets de cette musique extraordinaire, et pour vous rassurer sur les dangers de cette opération, nous allons vous raconter nos initiations personnelles.

Une fois que vous serez vous aussi initiés, nous espérons que vous transmettrez tout ces secrets à tous vos amis qui découvrirons à leur tour ces merveilles incomparables !


Egypte14.jpg

 

L'initiation de Bertrand




Je voudrais ici remercier les deux personnes qui m’ont permis de découvrir et d'aimer les Musiques :

La première est ma sœur ainée, Nicole, qui m’a trainé à de multiples concerts de musique classique lorsque j’étais encore adolescent. J’ai découvert grâce à elle les musiques symphoniques, les opéras, les ballets, les musique de chambre etc… J’ai encore des souvenirs très précis d'une « Dame aux Camélias » donnée par l’Opéra du Rhin et mise en scène par Jean Pierre Ponelle, ou encore de trois vieux messieurs qui se transforment en jeunes hommes au moment où l’archet touche les cordes de leurs instruments, c’était le Trio Arthur Grumiaux. Mais mon souvenir musical le plus puissant, et le plus ancien, c’est mon premier concert aux Dominicains de Haute Alsace le 07 septembre 1974, ce fut un choc musical, j’ai entendu sonner les violons baroques et les autres instruments anciens comme jamais. J’ai compris ce jour-là que la musique en boite ne remplacera jamais le concert ! (J’ai même découvert récemment que c’était l’orchestre, « I Solisti Veneti » dirigés par Claudio Scimone.)

La seconde est aussi une femme, Madame d’Orelli. Toujours pendant mon adolescence, j’étais stagiaire a la poste et commençais à avoir un peu plus d’argent, et je passais presque tous les samedis au magasin de musique de la famille d’Orelli pour acheter un 33T (pour les plus jeunes, l’ancêtre du CD et du MP3). Et un jour, la patronne qui me faisait plutôt peur avec son air sévère m’a donné la plus extraordinaire leçon de musique. J’avais pris dans les bacs le disque de la 5eme symphonie de Beethoven enregistrée par Karajan et suis allé à la caisse ou trônait Mme d’Orelli. Elle m'a demandé pourquoi j’ai choisi cette version, et je n’ai pas su répondre convenablement. Elle a alors posé sur le comptoir d’autres versions et m'a demandé (ou ordonné?) d’écouter les mêmes extraits dans la version de Furtwängler, de Boehm et de quelque autres chefs célèbres. Finalement lorsque j’ai tout de même choisi Karajan et elle m'a posé encore une fois la question « pourquoi préférez-vous celui-ci ? ». Impressionné par le dragon (je veux dire Mme D'Orelli) je balbutiais « parce que j’ai eu des frissons en l’écoutant ». Je me souviens d’un sourire très inattendu, et de la réponse toute simple et parfaitement juste « c’est la meilleure façon de choisir ». Elle avait dit en sept mots seulement tout ce qu’il fallait savoir pour apprendre à aimer les Musiques.

Il est regrettable que les disquaires de cette qualité ont quasiment disparus, s’il en reste un dans votre ville, profitez en bien, et soyez lui fidèle.

  

L'initiation de Marc




J’ai toujours aimé de nombreuses sortes de Musiques, très jeune j'étais fan de Mireille Mathieu et de Vladimir Cosma. En grandissant j'ai préféré assister aux shows de Michael Jackson, Whitney Houston et d’autres célébrités de l’époque Funk et Rap.

J’ai même emmené Bertrand, quelques années plus tard, voir Madona, Barbra Streisand, Tina Turner, Zazie (plusieurs fois), Patricia Kass et plus récemment Adèle. Il ne niera certainement pas que ces concerts furent absolument exceptionnels. J’écoutais aussi pas mal de musique de variété et de jazz, mais très rarement de la musique classique.

J’ai commencé par accompagner Bertrand aux Dominicains de Guebwiller et pendant plusieurs années nous avons suivi une programmation musicale d’une très grande qualité. Nous avons acheté pendant des années des places pour quasiment tous leurs spectacles sans aucune hésitation, et nous avons découvert des artistes merveilleux comme Paul Agnew avec les chanteurs des Arts Florissants, China Moses et une grande variété d’artistes moins connus mais qui nous ont offert des concerts aussi merveilleux. Cette belle période est helas terminée parce ce que leur programation n'est plus aussi geniale.

C’est aux Dominicains que j’ai appris par hasard que Babara Hendriks venait chanter à Mulhouse, j’ai réussi à avoir les deux derniers strapontins disponibles, mais pendant le récital, la musique et le chant nous ont fait complètement oublier l’inconfort des strapontins ! C’était aussi la première fois que nous avons acheté des roses pour honorer une grande chanteuse.

L'année suivante, j’ai appris que Cecilia Bartoli venait chanter le programme Sacrificium à proximité de chez nous le jour de l’anniversaire de Bertrand. Sachant qu’il rêvait de voir son idole sur scène, j’ai réussi à obtenir les deux places au premier rang, juste en face de Cecilia !

Face à cette chanteuse volcanique capable de passer de la plus grande douceur mélodique à des explosions vocales ornementées de vocalises purement pyrotechnique. Face à la puissance des émotions qu’elle a fait naitre en nous, j’ai subi un choc incroyable. Depuis j’éprouve une admiration sans borne pour cette immense artiste que nous essayons de revoir le plus souvent possible. Grâce aux opéras et aux récitals de Cecilia nous avons depuis découvert de nombreux autres artistes qui forment autour d’elle une sorte de grande famille musicale.


Résultat



Aujourd’hui, notre univers musical va du haut moyen-âge au XXIème siècle, il couvre les musiques dites savantes ou populaire, religieuse ou laïques, dans cet univers immense il y a des choses que nous écoutons avec énormément de bonheur, d’autres que nous découvrons avec plaisir et qui ne laissent pas forcement de traces indélébiles dans nos mémoires.

Mais de temps en temps, une musique, quelle que soit son époque, son pays d’origine, ou le type de public pour laquelle elle a été inventée, capte notre attention, nous l’écoutons, nous rentrons dans son jeu, et là il se passe une chose indescriptible, nos âmes vibrent, nos corps frissonnent, nous sommes possédés par cette musique !

Nous suivons depuis des années certains artistes qui nous ont particulièrement séduits, ce qui nous fait voyager à travers l’Europe et visiter les plus belles villes de notre continent, ainsi que leurs salles de concert ou d’opéra. Nous faisons confiance au choix des artistes que nous aimons et ne choisissons donc pas toujours les œuvres que allons écouter, ce qui nous permet de découvrir ou même de redécouvrir certaines musiques.



Et maintenant,

vous pouvez débuter votre initiation !



sphere%20G.gif
Menu initiation

sphere%20D.gif

Page suivante