Initiation étape 2



Libérez-vous !

Mort aux idées reçues !


 

Les idées reçues sont coriaces


L’image de la musique classique (particulièrement auprès des jeunes) est bien triste. Nous entendons souvent des choses du genre « on reconnaît les amateurs de musique classique à leur grosse bagnole et à leur fric », ou « c’est de la musique ennuyeuse pour les vieux, les intellos et les snobs » etc….



1 - La musique classique c'est pour les bourges et les vieux.


C’est faux : A toutes les époques, la musique était écrite pour tous,


La musique classique est hélas souvent associée à un public de bourges, aisés, élitistes, voire aristocrates, et surtout de vieux ! C’est certainement pourquoi la simple allusion au classique déclenche chez beaucoup de jeunes une réaction épidermique de rejet et leurs oreilles se ferment définitivement…

La musique était souvent un cadeau des rois ou des princes à leurs courtisans, mais c’était aussi la musique offerte au peuple (au sens large) pour embellir les grands évènements religieux ou laïcs. Même le Dieu de tous les musiciens, Jean Sébastien Bach lui-même, a écrit d’innombrables œuvres qu’il a donnés avec ses amis au café Zimmermann, entre deux bières ! L’opéra, tout d’abord réservé aux grandes cours royales est rapidement devenu une distraction populaire, et au 17eme siècle à Venise (un des berceaux de l‘Opéra), on créait en période de carnaval plusieurs nouveaux opéras par semaine !



2 - La musique classique c’est très cher.


C’est faux : Les billets pour voir une star du rock ou un grand match de foot sont aussi chers.


Les tarifs du théâtre du Châtelet vont de 10 € à 100 €, pour l’opéra Garnier ce la vas de 15 € à 240 €, à titre de comparaison, les places pour des concerts de Céline Dion en 2011 coutaient déjà 250 € et il s'agit pourtant d'une chanteuse populaire...

Il est certain que de nombreuses personnes ne disposent pas de revenus financier suffisant pour accéder à un loisir culturel, quel qu’il soit, et je trouve cette situation parfaitement honteuse dans un pays qui prétend être la cinquième ou sixième puissance économique mondial ! Et pour d’autres ce qu’ils appellent « art » est tout juste un support matériel pour placer leur pognon superflu et spéculer sur la valeur de l’objet.

Hélas la musique classique a pour avantage d’être essentiellement immatérielle et libre de droits d’auteur, il est donc assez difficile de se remplir les poches avec ça. Conclusion l’industrie du loisir de masse (TFI, FNAC et compagnie) délaisse complètement ce secteur d’activité.
 


3 - Il faut porter un smoking ou une robe longue à l'Opéra.


C’est vrai et faux : L'Opéra c'est bien l'un des rares endroits où on peut encore être classique sans être ringard(e), mais chacun(e) s'habille comme il (elle) le souhaite.


Que ce soit au Festival de Salzburg, à l'Opéra de Paris, au Festspielhaus de Baden-Baden, à l'Opéra Royal de Versailles ou ailleurs, la très grande majorité du public s'habille de façon décontractée. Venez simplement dans une tenue propre et confortable ou vous vous sentez à l'aise, un peu comme si vous alliez manger chez des amis. Et si ça vous fait plaisir de montrer vos plus beaux vêtements, libre à vous.

La seule chose que nous trouvons désagréable, ce sont les parfums trop puissants et en trop grande quantité qui irritent l’odorat et forcent vos voisins à tousser pendant le concert (Ca peut aussi gâcher un repas entre amis).


100_6600.jpg



4 - Il faut avoir l'oreille musicale pour écouter du classique.


C’est faux : l'oreille musicale est accessible à tous, et sans effort !


Dans la prochaine étape de votre initiation nous allons vous prouver que tout le monde peut avoir facilement la fameuse oreille musicale (Ou deux si vous préférez). Même vous !


5 - Il faut une certaine culture pour écouter du classique.


C’est faux : nous répétons que la musique est écrite pour tous,


Une grande partie de la musique dite classique n'est pas faite pour être dansée. Même lorsqu'elle rentre par les oreilles elle ressort en faisant bouger les pieds, il ne s'agit pas des mêmes danses que dans la discothèque. il faut donc "changer d'oreilles" pour écouter cette musique forcément différente.
 

Mais il ne faut pas oublier que de tout temps les compositeurs écrivaient de la musique pour un public rarement cultivé. Même à la cours de Louis XIV, si le Roi avait une solide formation musicale une grande partie des courtisans n'y connaissaient pas grand-chose, et au XIXe Siècle lors de l'explosion de l'Opéra en Europe il ne faut pas croire que dans le public il n'y avait que des gens cultivés. La musique s'adresse à tous !



6 - Les œuvres classiques sont figées, écoutez de la techno, ça au moins c'est vivant !


C'est faux, parce qu'Il ne faut pas essayer de retrouver les qualités de la musique d'aujourd'hui dans la musique classique, ça reviendrait à vouloir enfoncer de force une pièce ronde dans un trou carré !


Il ne faut surtout pas essayer de retrouver les qualités de la musique d'aujourd'hui dans la musique classique, ça reviendrait à vouloir enfoncer de force une pièce ronde dans un trou carré !


Lorsque l'on commence à écouter de la musique classique (ou d'autres musiques que nous connaissons mal, comme la musique contemporaine) cela demande parfois un peu plus d’attention pour éviter une réaction de rejet prématurée. Il faut aussi un peu de temps pour s’habituer à chaque nouvelle forme de musique avant de découvrir toutes ses richesses. Après avoir accepté cela vous pourrez entendre les trésors immenses des plus belles Musiques, classique ou pas !


sphere%20G.gif

Menu initiation

sphere%20D.gif

Page suivante