Initiation étape 5


Mélomane ou pas, les réponses !



Les trois versions que j’ai choisies, toutes de très grande qualité, sont les suivantes :


A :

L’orchestre Philarmonique de Vienne,

dirigé par Nicolaus Harnoncourt


01%20-%20Nikolaus_Harnoncourt.jpg

C'est la version que j'aime le moins, je ne ressens pas les frissons, ou l'envie de bouger les pieds au rythme de la musique que les deux autres versions me donnent, je suppose que cela vient du tempo plus lent et d'un petit manque d'énergie ou d'élan.


B :

L’orchestre Philarmonique de Berlin,

dirigé par Hebert von Karajan


02%20-%20Karajan.jpg

Pendant plus de 40 ans cette version était pour moi LA Référence, Karajan était pour moi la réincarnation du grand Beethoven, la justesse du tempo, rapide et souple à la fois (choses que les critiques reprochaient à Karajan) donne une énergie et une noblesse inégalable à ses interprétation des symphonies de Beethoven

C :

Le kamerorchester Basel,

dirigé par Giovanni Antonini


03%20-%20Antonini.jpg

Mais aujoud'hui Giovanni antonini a quasiment detroné Karajan dans mon pathéon des chefs d'orchestre, d'une facon innexplicable, son Beethoven utilise les memes tempi rapides et souples, la meme energie, mais  il me semble plus jeune !

Le jour où j'ai dit cela à Giovanni Antonini j'ai ajouté que je pouvais enfin jeter mes disques de Karajan, il m'a répondu de les réécouter avant de les jeter. J'ai fait ce qu'il m'a dit, et je n'ai finalement jeté aucun disque. Parce que même si je préfère encore les versions d'Antonini pour les 9 symphonies de Beethoven, Karajan reste un génie incomparable et ses interprétations sont vraiment exceptionnelles ! En fait je pense qu'Antonini a beaucoup appris du vieux maitre et à réussi à prolonger un peu plus le travail de Karajan.


Conclusion


Vous avez surement remarqué que les trois chefs ne dirigent pas la même vitesse, le tempo dans la version A est nettement plus lent que dans les versions B et C, cela est particulièrement visible dans l'extrait du 1er mouvement  lorsque l'on affiche les durées.

10%20-%20Symphonie%206%20-%201%20comparaison.jpg


Mais vous avez certainement compris que si le tempo est important, mais ce n'est pas tout ! Le phrasé des mélodies, les accents et de nombreux autres détails différencies les trois versions et font que le ressenti est à chaque fois différent. La musique est un langage avec une ponctuation, il y a aussi des "points", des "virgules" des "points d'exclamation » etc... C’est cela qui donne la vie a la phrase musicale !


Alors comment savoir quelle est la meilleure version ?


Vous pouvez éventuellement écouter les critiques musicaux ou encore les avis d'autres amateurs de musique plus expérimentés que vous. Mais vous n'êtes jamais obligé de croire aveuglément ce qu'ils vous disent, surtout les critiques qui se laissent souvent influencer par le copinage, la maison de disque, le chauvinisme etc... Rares sont ceux qui sont entièrement honnêtes.

Mais mous vous rappelez peut être Madame d’Orelli dont j'ai parlé lors de mon initiation personnelle, sa méthode est infaillible.

Si en écoutant la musique vous avez parfois la chair de poule, ou les poils qui se dressent, ou si vous sentez une larme couler sur votre joue, ou encore si vos pieds bougent spontanément avec la musique, c’est la preuve que cette musique-là est faite pour vous !


Si vous ressentez des émotions (j'espère que c'est le cas) il faut choisir la version qui vous donne les émotions les plus fortes, celle qui vous touche le plus. Ce sont vos réactions et vos sentiments personnels qui doivent vous conseiller dans vos choix musicaux. Avec le temps, il est toutefois possible que vos gouts musicaux évoluent, vous découvrirez de grands interprètes capables de vous faire découvrir de nouveaux horizons musicaux.

J’ai oublié un détail, si vous avez entendu les différences entre les trois verrions de la symphonie de Beethoven, vous êtes déjà contaminés, vous êtes mélomane !





sphere%20G.gif

Menu initiation

sphere%20D.gif

Page suivante