Andreas Scholl


 

Andreas%20scholl%20Bommont.jpg

Andreas Scholl et Edin Karamazov a l'Abbaye de Bonmont (CH) 2012

Pour une fois nous avons fait une exception, Nous avons écris cette page pour un artiste que nous n’avons pas encore entendu en concert ! Mais nous n’avons qu’une hâte, c’est de réparer cette faute impardonnable, ce sera chose faite en octobre 2012 lorsque nous entendrons Andreas Scholl & Edin Karamazov interpréter « The English folk songs and lute songs ».


Vous vous rappelez peut être que dans l’introduction de ce site Web nous disons qu’il arrive qu’une musique attire tout à coup notre attention, que nous l’écoutons, et nous rentrons dans son jeu, et qu’il se passe une chose indescriptible, nos âmes vibrent, nous avons des frissons, nous sommes comme possédés par cette musique. Nous avons l’impression que nos esprits fusionnent alors avec l’esprit de l’interprète, et du compositeur.


Cette fusion spirituelle c’est vraiment produite lorsque nous avons entendu la première fois le CD des Cantates de Bach enregistrées divinement par Andreas Scholl et le Kammerorchester Basel aux Dominicains de Guebwiller. Ce disque nous obsède au plus haut point, du jour au lendemain il a pris une place énorme dans notre univers musical !


La divine perfection et la délicatesse du chant d’Andreas Scholl, et sa diction parfaite (surtout si vous avez la chance de comprendre l’Allemand) vous fait découvrir la musique de Bach dans toute sa splendeur, sa spiritualité, son humanité. Le Kammerorchester Basel, dirigé par la violoniste Julia Schröder, n’est pas en reste. Ce disque est un monument de l’histoire de la musique, j’espère un jour entendre cette merveille dans la magnifique acoustique de l’église des Dominicains de Guebwiller, l’endroit où ce disque est né.


<

Enregistrement des Cantates de Bach aux Dominicains de Guebwiller en 2011




Enfin, nous l’avons vu et surtout entendu dans la petite église de Bonmont en Suisse. La longue traversée de la forêt nous a préparé à ce récital hors du temps, Andreas Scholl, comme un orfèvre, a ciselée une à une les chansons populaires comme les œuvres de Dowland. Accompagné du luthiste Edin Karamasov ils ont créé ensemble, pour chaque chanson, un petit univers aux sonorités et aux couleurs délicates.

Et finalement nous l’avons enfin entendu chanter BACH ! Mais il a fallu nous rendre à Linz en Autriche pour bénéficier de cette merveille. Apres la première partie du concert ou il nous a offert une version du Stabat Mater de Vivaldi, il nous avait déjà entrainé devant les portes du Paradis. L’impatience m'a donné l’impression que l’entracte n’en finissait plus, quand enfin il réapparait et commence à chanter les cantates de Bach si attendues. La beauté était bien présente, mais il y avait comme un malaise, les portes du Paradis refusaient de s’ouvrir, au bout d’une minute il s’est excusé et a dit qu’il avait la gorge sèche ce qui l’empêchait de chanter.
 
Je reste persuadé que le géant à la voix divine a tout simplement eu le trac de chanter une œuvre du compositeur qu’il admire par-dessus tout. Un verre d’eau plus tard, les applaudissements généreux et compréhensifs du public aidant, il s’est remis à l’ouvrage.

Andreas%20a%20Linz.jpg
  Andreas Scholl au Brucknerhaus de Linz (AU) 2013

Soudain la lumière nous est apparue, et la salle était suspendue à cette musique, Bach lui-même est venu entrouvrir pour nous les portes du Paradis, et Andreas Scholl était là, avec Bach pour nous guider.
 
Depuis nous l’avons entendu chanter plusieurs fois, même accompagne du Kammerorchester Basel dirigée par Julia Schröder, et chaque fois les portes du paradis s’ouvrent pour nous ! Merci infiniment à Andreas et à Jean Sébastien.




Enregistements



Cantatas%20-%20andreas%20Scholl.jpg

Cantatas

Johan Sebastian Bach

Andreas Scholl
Kammerorchester Basel


Cant BWV 53
Schlage doch gewünschte Stunde

A musicall banquet

Andreas Scholl & Edin Karamazov

Andreas%20Scholl%20-%20musical%20banquet.jpg



Site web



sphere%20G.gif

Page précédente